Livre d’Or

N’hésitez pas à m’envoyer vos témoignages, merci !

Accident surdité brutale…

Le 10 juin 2010, lors d’une réunion professionnelle, je perds brutalement mon audition bilatérale. Le soir même, mon audition ne s’améliorant pas, je fais appel au SAMU. Le médecin de garde me conseille de consulter mon médecin généraliste le lendemain même.

Le 11 juin 2010, je me rends chez mon médecin traitant. Souffrant d’une sinusite pouvant provoquer cette surdité, un traitement m’est prescrit pour y remédier.

Le 14 juin 2010, ne notant aucune amélioration, je consulte à nouveau mon médecin traitant qui m’aiguille vers un Oto-Rhino-Laryngologiste et chirurgien cervico-faciale le jour-même. Une audiométrie tonale laisse apparaître une audition bilatérale dégradée (plus forte dégradation pour l’oreille droite) diagnostiquant un accident de surdité brusque.

Le 23 juin 2010, je vois un autre spécialiste, ORL, chirurgien de la surdité pour un deuxième diagnostic. Un nouvel audiogramme confirme la surdité brusque et la dégradation de mon audition. L’accident de surdité brusque est un accident très rare que la science n’explique pas et pour lequel aucun traitement n’existe. La récupération éventuelle d’une partie ou de toute l’audition si elle intervient, a lieu au maximum dans les 5 jours après l’accident. Un scanner est programmé le 5 juillet 2010.
Le spécialiste m’alerte sur le fait que dans mon cas et à ce stade, il y a très peu de chance qu’une amélioration apparaisse. Il précise que mon oreille gauche laisse apparaître une amélioration ce qui n’est pas le cas pour mon oreille droite. Un appareillage de mon oreille droite est à prévoir à court terme.

Le 1er juillet 2010, je prends rendez-vous avec Sophie SENSE, magnétiseuse. Lors de la manipulation, je ressens un bien être inexpliqué et l’impression d’une libération au niveau du cerveau.
Dans les jours qui suivent, mon audition laisse apparaître une amélioration progressive.

Le 5 juillet 2010, les résultats du scanner ne laissent apparaître aucune anomalie.
Une semaine plus tard, je retrouve la totalité de mon audition latérale gauche. 10 jours après, mon audition latérale droite revient également.

Le 26 juillet 2010, après passage de l’examen audiométrique et à la grande surprise du
spécialiste, force est de constater que je suis miraculeusement guérie. Il me fait part de son incompréhension et du caractère inexpliqué par la science de cette exceptionnelle rémission.
D’expérience, il n’a jamais constaté chez d’autres patients, une telle rémission au vu des symptômes dont je souffrais.

A ce jour, j’entends parfaitement et loue l’intervention efficace de Sophie SENSE. Là où la science médicale a échoué, le magnétisme a réussi.

Corinne E.

Problèmes d’essoufflements…

En mars 2010 j’ai vu un cardiologue, suite à des problèmes d’essoufflements. Ce dernier prévoyait de m’opérer rapidement pour faire un remplacement valvulaire aortique. Il m’a donc fixé un autre rendez-vous en mai 2010, pour contrôle et organisation de l’intervention.
Entre-temps, Sophie est intervenue en magnétisme sur moi, ce qui fait qu’à ce jour, je n’ai pas subi cette intervention. Le cardiologue estimant que ça pouvait attendre car suite au contrôle, le diamètre de l’aorte avait ré-augmenté…
Georgette

Ma première séance de mouvements oculaires !

Nous avons tous un jour ou l’autre été confrontés à un choc ou traumatisme.
On se débat durant des années en pensant que nous pourrons l’oublier !
Mais toutes ces années perdues à souffrir psychiquement et physiquement car notre inconscient garde tout en mémoire et il nous est difficile d’imaginer que cela provoque des réactions que l’on ne contrôle pas (maladies, douleur, etc.…).
Enfant (8 ans), j’ai vécu une expérience traumatisante qui ma coupé le souffle !
A l’occasion d’une promenade en forêt avec mon frère, mes cousins et des amis nous avons découvert une chose totalement inattendue !
Un sac plastique blanc que j’ai attrapé par le fond afin d’en extraire son contenu.
Le drame est que le contenu de ce sac était un nouveau né, décédé et abandonné là depuis plusieurs jours.
Le choc fut terrible, impossible de crier ou même de pleurer, l’émotion éprouvée à cet instant là est difficile à décrire.
Ne sachant pas quoi faire, nous sommes partis en courant à toutes jambes sans nous retourner, nous avions la sensation d’être observés et en même temps peur d’être poursuivis par la personne responsable de cette horreur !
Nous sommes arrivés au point de rendez vous que l’on s’était fixé avec nos amis mais là impossible de parler, les mots ne sortaient pas de nos bouches, comme si on avait coupé le son ! Nos jambes avaient du mal à nous maintenir debout, nous tremblions de peur !
Nous sommes donc rentrés chez nos parents et là, une fois de plus, pas moyen d’expliquer ce qui venait de se passer. Les parents ont commencé à être très inquiets et nous bousculaient, pensant arriver à nous faire parler. Enfin, un de mes cousins, le plus âgé (10 ans), a réussi en quelques mots à résumer la situation, à la suite de quoi mon père m’empoigna en me demandant de l’emmener sur les lieux. Je tremblais de peur, je n’arrivais toujours pas à parler, il s’énervait en haussant le ton mais j’étais en état de choc, je ne comprenais pas ce qui se passait ! J’étais la seule à connaître la forêt comme ma poche.
Il finit par prendre le chien et ma ensuite traîner jusqu’à l’entrée de la forêt afin que je puisse lui indiquer l’endroit précis pour qu’il y conduise les gendarmes un peu plus tard.
J’ai retrouvé l’usage de la parole que 8 jours plus tard, je n’osais plus sortir seule. Mes parents me disaient qu’il ne fallait parler à personnes de cette histoire et qu’il fallait essayer d’oublier !
Les conséquences de tout ça, on les perçoit plus tard. Deux après l’évènement, j’ai fait un séjour d’un mois à l’hôpital dont huit jours de coma où je suis arrivée en urgence cliniquement morte suite à une paralysie du système respiratoire. Les médecins n’ont jamais su dire ce qui avait pu provoquer cela. J’ai également déclaré des abcès dans la gorge (flegmons) assez régulièrement. Quelques années plus tard, de nouveaux problèmes pulmonaires comme bronchites chroniques, pneumonie, etc… et tout cela accompagné de cauchemars.
A l’adolescence, un vrai garçon manqué, les filles de l’école me surnommait « le travelo » car contrairement à elles je n’étais toujours pas réglée, j’ai attendu mes 18 ans pour cela ! Lorsque que je croisais des femmes enceintes j’éprouvais un tel dégoût qu’il me fallait les éviter. Quelques années plus tard, quand certaines de mes amies se sont retrouvées enceinte, même chose, je n’arrivais pas à les voir. J’ai d’ailleurs perdu beaucoup d’amis. Impossible pour moi de rentrer dans une maternité ou tout ce qui était lié à la naissance. Au fur et a mesure du temps, des problèmes gynécologiques apparurent, jusqu’à être dans l’obligation de subir une hystérectomie (ablation de l’utérus). Ce n’est qu’après cela que grâce à Sophie, j’ai découvert la technique des mouvements oculaires.
Presque 40 années après l’évènement, que l’on croyait oublié !
J’ai donc pris la décision de tenter une première séance de mouvements oculaires, accompagnée de PNL.
Les images sont revenues très vite et tout ce que je croyais oublier, comme certains détails et l’émotion ressentie lors de cette fameuse découverte. En fait, malgré toutes ces années et 5 ans de psychothérapie, la douleur de cette émotion était toujours très présente. Durant la séance, je me suis mise à transpirer énormément, une chose qui ne m’était plus arrivé depuis le choc, même sous 40°. Enfin cette séance a permis d’éliminer l’émotion négative liée à cet évènement et de me permettre de classer cela une fois pour toutes !
A présent, je peux enfin regarder un bébé dans son berceau, je n’éprouve plus cette sensation de dégoût envers les femmes enceintes mais surtout, la chose la plus étonnante, est que tous mes problèmes pulmonaires ont disparu, je n’ai plus jamais eu de bronchites ou quoique ce soit d’autre, et pourtant je fume depuis plus de 30 ans !

Pascale

Fibromyalgie

Ma vie a changé depuis ma rencontre avec Sophie.

Diagnostiquée fibromyalgique depuis 1993, ma vie devenait un enfer mais la première fois que j’ai consulté, c’était surtout pour un abcès récurrent suite à une célioscopie au niveau du nombril. Je devais me faire opérer incessamment mais le chirurgien ne comprenant pas d’où venait le mal m’avait prévenue : ce sera long car il faut que je creuse jusqu’à ce que je trouve puis il y aura des drains pendant plusieurs mois.
En 2 séances de magnétisme, mon abcès s’est résorbé et je n’en ai plus jamais souffert. Cela fait maintenant près de 4 ans ….

Je suis revenue régulièrement consulter Sophie pour ma fibromyalgie et je ne prends plus aucun médicament qui me détraquaient encore plus, si ce n’est que du Paracétamol, de la caféine et quelques huiles essentielles spécifiques lorsque, trop stressée, mes douleurs se manifestent. J’ai retrouvé une vie normale et peux jardiner toute une journée sans souffrir atrocement pendant une semaine comme auparavant. Mon sommeil s’améliore également.

Des soucis familiaux me perturbaient depuis des années : j’avais toujours peur et m’inquiétais sans cesse pour la santé de mes proches. Une séance de mouvements oculaires m’a retiré ces angoisses permanentes et je suis redevenue beaucoup plus sereine.

Voila pourquoi je ne remercierai jamais assez la personne qui m’a permis de rencontrer Sophie !

Chris

R.D.V. : 06 22 71 46 27

Newsletter