Etat stress post-traumatique

Traumatisme après guerre

14 soldats ont été photographiés avant, pendant et après la guerre. Le résultat est troublant…

Par | 13 novembre 2015

Il est évident que la guerre change les gens. Si le nombre des anciens combattants qui souffrent du SSPT (syndrome de stress post traumatique) ne suffit pas à vous convaincre, les photographies capturées par le journaliste, photographe et cinéaste Lalange Snow peuvent l’illustrer.

Pour son projet « We Are The Not Dead », Nous sommes ceux qui ne sont pas détruits, Lalange Snow a décidé de faire une série d’images qui représente les visages de quatorze soldats britanniques sur une période de sept mois, avant, pendant et après leur déploiement opérationnel en Afghanistan.

Thinking Human a déclaré que l’intention du photographe était de montrer comment les visages de ces personnes commençaient à changer au fur et à mesure, et comment leurs expressions faciales se transformaient en quelque chose de complètement différent.

On a pu observer un changement physique, relié directement à la charge émotionnelle ressentie par les hommes. Afin d’être un soldat, les hommes et les femmes doivent non seulement apprendre à être courageux, mais également cruels. Il est souvent demandé aux militaires qui sont dans l’exercice de leurs fonctions de se détacher émotionnellement, et c’est la raison pour laquelle les taux de dépression, l’alcoolisme et le suicide sont élevés parmi ceux qui ont été déployés.

L’intention de Lalange Snow était non seulement d’honorer le courage des soldats, mais également de sensibiliser le public au préjudice affectif et psychologique que chaque soldat traverse.

R.D.V. : 06 22 71 46 27

Newsletter